<< Retour

Fraternité internationale des chaudronniers, constructeurs de navire en fer, forgerons, forgeurs et aides

Les renseignements suivants figurent à titre informatif et peuvent faire l’objet de modifications sans préavis. Comme les revenus et les avantages sociaux varient d’une province à l’autre, veuillez contacter le bureau syndical pour toute information à cet effet.


Fraternité internationale des chaudronniers, constructeurs de navire en fer, forgerons, forgeurs et aides
753 State Ave., Suite 570
Kansas City, KS 66101

Dirigeant principal :
Newton B. Jones, président international
www.boilermaker.ca

Le métier de chaudronnier repose sur une main-d’œuvre hautement qualifiée et diversifiée pour ainsi répondre aux besoins de l’industrie américaine. À une époque, les chaudronniers étaient responsables du fonctionnement de toutes les machines vapeur. L’industrie de production d’électricité dépend encore aujourd’hui grandement des compétences de nos ouvriers. Depuis notre syndicalisation en 1881, nous sommes parmi les premiers métiers à desservir les industries suivantes :

Production d’électricité - nucléaire, fossile, hydroélectricité, transformation de déchets en énergie, géothermie et conversion de l’énergie des marées en électricité

Construction navale - militaire et marchande

Industrie générale - acier, pétrole, chimique, usines à papier, brasseries, vineries, mines, usines de recyclage, traitement des eaux usées, biodiesel, carburants mixtes, éthanol, conserveries, écoles, ainsi que plusieurs autres établissements

Systèmes antipollution - dans tous les processus industriels

En quoi consiste le métier de chaudronnier?

Nous fabriquons, installons, montons, démontons et maintenons des pièces et structures de l’industrie commerciale légère et lourde (réservoirs, tours, cheminées, etc.)

Étant donné les dangers du métier, nos membres doivent suivre une formation en matière de sécurité, qui leur permet en contrepartie d’acquérir les compétences nécessaires dans les domaines suivants :

En quoi consiste le programme de formation au métier de chaudronnier?

Il s’agit d’une formation de quatre ans permettant aux individus qui travaillent dur de recevoir un salaire tout en apprenant. Le programme comporte des modules d’auto apprentissage, des cours magistraux et des formations sur le terrain. Les participants peuvent suivre la formation dans l’un des 60 centres régionaux aux États-Unis. Non seulement les participants acquièrent les aptitudes nécessaires et une attitude sécuritaire au travail, mais la fraternité syndicale et la fierté du métier leur permettent de répondre de façon productive aux besoins de l’industrie.

Combien vais-je gagner?

Vous recevez un salaire pendant votre formation. Le revenu et les avantages sociaux des apprentis chaudronniers syndiqués sont déterminés pendant les négociations collectives avec les entrepreneurs signataires. Certains programmes d’apprentissage sont offerts conjointement avec des collèges communautaires qui offrent ainsi des crédits de cours.

Les revenus varient selon la région de la section locale. En moyenne, les apprentis touchent la première année de 40 à 50% du salaire d’un chaudronnier en plus des avantages sociaux. Votre salaire est ajusté annuellement au fur et à mesure que vous progressez et acquerrez une plus grande expertise.

Quel type de travail vais-je accomplir?

Les chaudronniers et mécaniciens chaudronniers fabriquent, installent et réparent des chaudières, cuves et autres grands réservoirs contenant des gaz et liquides chauds. Les chaudières alimentent en vapeur les turbines des usines de production d’électricité ou qui servent à chauffer et alimenter des bâtiments, usines et navires. Les réservoirs et cuves peuvent contenir des produits chimiques, du pétrole, de la bière et des centaines d’autres produits. Les chaudières et réservoirs à haute pression comportent normalement plusieurs sections dont les pièces d’acier ou de fer sont soudées ensemble. Les petites chaudières sont assemblées dans une usine de fabrication, tandis que les plus grandes chaudières sont montées sur place. À partir de plans de montage, les chaudronniers repèrent et notent des points de référence sur les fondations des chaudières ou autres réservoirs avec des règles droites, équerres, tachéomètres et rubans à mesurer. Les chaudronniers attachent les éléments d’arrimage et signalent aux conducteurs de grue de lever les pièces pour les placer au bon endroit. Ils alignent les sections avec des fils à plomb, niveaux, coins et ridoirs. Pour enlever les coins irréguliers et que les pièces s’emboîtent correctement, ils utilisent des marteaux, limes, affûteuses et chalumeaux. Ils boulonnent ou soudent ensuite les coins ensemble. Les chaudronniers doivent aligner et attacher des tuyaux d’eau, cheminées, soupapes, jauges et autres pièces, en plus de tester les chaudières assemblées pour repérer des fuites ou défauts. Les grandes chaudières sont habituellement assemblées temporairement dans un atelier de fabrication pour que toutes les pièces soient parfaitement ajustées avant l’assemblage final sur place.