<< Retour

Union internationale des journaliers d’Amérique du Nord

Les renseignements suivants figurent à titre informatif et peuvent faire l’objet de modifications sans préavis. Comme les revenus et les avantages sociaux varient d’une province à l’autre, veuillez contacter le bureau syndical pour toute information à cet effet.


Union internationale des journaliers d’Amérique du Nord
905 16th Street, N.W.
Washington, DC 20006

Dirigeant principal :
Terence M. O'Sullivan, président général
www.liuna.org

La LIUNA représente des travailleurs de l’industrie de la construction, assainissement environnemental, services alimentaires, services de santé, administration et autres domaines à l’échelle nationale, locale et municipale. Le syndicat compte également des manutentionnaires de courrier du secteur postal aux États-Unis. Les membres de la LIUNA ont participé à la construction d’autoroutes, ponts, métros et tunnels, usines, barrages, centrales électriques, écoles, églises, hôpitaux et logements. Dans le domaine de la construction industrielle et résidentielle, les travailleurs font des travaux d’excavation, semelle et fondations, menuiserie, compactage, pose de béton, manipulation d’outils électriques et manuels, nettoyage général ou travaillent à titre d’aides-maçons auprès de briqueteurs. Dans le domaine de l’environnement, les journaliers sont embauchés pour le désamiantage, élimination de matières dangereuses et décontamination. Le travail de journalier est très physique et implique souvent de creuser, porter, tirer et travailler accroupi dehors, peu importe les conditions météorologiques, pendant de longues heures.

En quoi consiste le travail de journalier?

En quoi consiste le programme de formation au métier de journalier?

Les individus désirant travailler dans le domaine du bâtiment peuvent s’inscrire à un programme de formation au métier de journalier. Plus de 80 programmes aux États-Unis suivent les normes établies par le Fonds d’éducation et de formation de la LIUNA. Les formations comportent notamment au moins 4000 heures d’apprentissage sur le terrain et 144 heures de cours en classe. Les apprentis doivent acquérir et maîtriser toutes les compétences nécessaires pour travailler dans le domaine du bâtiment, des autoroutes et des chantiers de grande envergure, des tunnels et de l’excavation de puits, de la démolition et de l’assainissement environnemental. Les conditions d’admission varient d’un état à l’autre, mais pour tous les programmes, les candidats doivent être âgés de 18 ans et plus (voir la section ci-dessous pour les exceptions), savoir lire, écrire et comprendre les documents de classe, en plus d’être en bonne condition physique pour travailler dans le domaine. La plupart des programmes d’apprentissage exigent que les candidats passent un dépistage de drogue avant leur embauche.

Combien vais-je gagner?

Vous recevez un salaire pendant votre formation. Le revenu et les avantages sociaux des journaliers sont déterminés pendant les négociations collectives avec les entrepreneurs signataires. Certains programmes d’apprentissage sont offerts conjointement avec des collèges communautaires qui offrent ainsi des crédits de cours.

Les revenus varient selon la région de la section locale. En moyenne, les membres en cours de formation touchent la première année de 40 à 50% du salaire d’un journalier en plus des avantages sociaux. Votre salaire est ajusté annuellement au fur et à mesure que vous progressez et acquerrez une plus grande expertise.

Quel type de travail vais-je accomplir?

Les journaliers oeuvrant dans les métiers du bâtiment occupent des emplois exigeants au plan physique. Ils travaillent dans le domaine de la construction, tunnels et excavation de puits, assainissement environnemental et démolition. Ils nettoient et préparent des sites, creusent des tranchées, mélangent et posent du béton et fixent les potences qui soutiennent les parois de sites d’excavation. Pour les projets d’assainissement environnemental, ils recueillent des échantillons d’air et de matériaux, construisent, nettoient et décontaminent des structures d’abris, enlèvent, emballent et transportent des matières dangereuses. Parmi les autres tâches spécialisées figure la manutention d’équipement guidé par laser pour la mise en place de tuyaux, ainsi que l’utilisation d’explosifs pour la construction de routes, puits et tunnels. Par ailleurs, les journaliers sont parfois appelés à aider d’autres artisans du bâtiment. Les journaliers manipulent divers types d’équipement comme des brise-béton, marteaux-piqueurs, bétonnières, mortiers et pompes à béton, appareils de guidage hydrostatique, petits appareils de hissage mécanique, dispositifs d’usinage à laser, équipement d’arpentage et de mesure et instruments d’échantillonnage et contrôle.