Le Programme Sceau rouge : Reconnaissance civile des métiers militaires

Le Programme des normes interprovinciales Sceau rouge et les Forces canadiennes ont identifié une gamme de métiers militaires et civils qui sont très similaires. Les autorités de certification provinciales et territoriales reconnaîtront les compétences acquises et exercées au sein des Forces canadiennes en vue de la certification civile. Si vous avez acquis le niveau NQ-5 au sein des Forces canadiennes, découvrez comment vous pouvez recevoir une équivalence civile à l'aide du Sceau rouge en lisant ce dépliant (PDF).

Les plus récentes données de recherche - Les corps de métiers militaires et le Sceau rouge

Résumé

L’initiative MDN/CCDA/RHDCC est une initiative de partenariat entre le ministère de la Défense nationale (MDN) / L’Académie canadienne de la Défense (ACD), le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) et Ressources humaines et développement des compétences Canada (RHDCC). Cette initiative a pour objectif global de soutenir la transition des membres sortants des métiers militaires vers les métiers civils Sceau rouge.

L’ACD a mené des recherches en 2009 afin de mieux connaître les connaissances, l’intérêt et la perception des membres des métiers militaires, par rapport à la valeur, l’utilité et les possibilités de placement à l’aide du Programme Sceau rouge. MDN, le rapport TRANSITIONS : Une Étude sur l’équivalence entre les métiers militaires et les métiers civils du Sceau rouge présente les résultats de la recherche et les recommandations clés.

L’étude a démontré en premier lieu que la majorité des répondants connaissaient le Programme Sceau rouge. Cependant, l’information que les répondants avaient reçue provenait souvent de source indirecte et, en conséquence, était incomplète ou fausse. Autrement dit, les membres des métiers militaires connaissaient très peu le Programme Sceau rouge. La majorité des répondants ont exprimé le souhait de s’inscrire à l’examen probatoire du Sceau rouge, car ils étaient d’avis que ce processus pourrait être très utile sur le plan professionnel et pour la poursuite d’opportunités futures d’emploi. Certains répondants croyaient qu’ils auraient plus de possibilités de réussir en s’inscrivant à l’examen probatoire à une date rapprochée de la fin de leur formation professionnelle (NQ-5). La majorité des répondants étaient également d’avis que le Sceau rouge pourrait devenir une excellente mesure de recrutement au sein des Forces canadiennes (FC). Les répondants ont également reconnu la valeur de la reconnaissance des acquis au sein des FC ; en même temps, la possibilité de reconnaissance ne serait pas un facteur dissuasif et n’encouragerait pas nécessairement les membres à quitter les Forces plus tôt.

Ce rapport propose plusieurs recommandations pour améliorer les communications concernant le Sceau rouge afin d’améliorer les possibilités de succès des candidats qui s’inscrivent à l’examen probatoire du Sceau rouge et de renforcer l’effort de recrutement au sein des Forces canadiennes. Ces recommandations seront prises en considération par les provinces et les territoires responsables de la certification des métiers et par le ministère de la Défense nationale.

Lire le rapport au complet :
TRANSITIONS : Étude des groupes professionnels militaires correspondant aux métiers civils sanctionnés par le certificat Sceau rouge

Pour en apprendre davantage sur le Programme Sceau rouge, cliquez ici.